Depuis les informations envoyées par la Mairie de Paris sur le coronavirus (Covid-19) ci après la situation a évolué.

Le gouvernement ferme les établissements non indispensables recevant du public. Et demande à chacun(e) de limiter ses déplacements au strict nécessaire.

“Vous avez été nombreux à interroger la Mairie sur le coronavirus (ou Covid-19). Aussi avons-nous listé ci-après toute une série de questions/réponses pour vous apporter des renseignements très concrets.

Rappelons d’abord qu’assurer la sécurité sanitaire et protéger la population est une des prérogatives de l’Etat. A Paris, c’est le Préfet de Police qui est chargé, en lien avec l’Agence régionale de santé (ARS) et les autorités sanitaires, de prendre toutes les décisions nécessaires en la matière.

Ce mercredi 26 février, la Maire de Paris a réuni les Maires d’arrondissement, en présence des représentants de l’Etat et de l’administration municipale, pour faire un point sur le coronavirus et mobiliser les services. Désormais, un point associant chaque arrondissement sera effectué tous les jours.

Première information : un numéro vert national a été activé pour vous apporter des renseignements généraux sur le Covid-19, le 0800 130 000

Cette plateforme téléphonique est opérationnelle sept jours sur sept, de 9h00 à 19h00.

Toutefois, elle n’est pas habilitée à dispenser des conseils médicaux ; en cas de signes d’infection respiratoire dans les 14 jours suivant le retour d’une zone «à risques» (cf. ci-après), il faut contacter le 15.

Par ailleurs, des éléments sont également disponibles sur le site internet du Gouvernement : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

ou sur celui du Ministère des Solidarités et de la Santé : https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/maladies-et-infections-respiratoires/infection-a-coronavirus/articles/covid-19-situation-epidemiologique-internationale

Venons-en à vos questions.

A. De quoi parle-t-on ?

1/ Qu’est-ce qu’un coronavirus ?

Il s’agit d’une famille de virus qui provoquent des maladies pouvant aller d’un simple rhume à des pathologies graves. Le virus identifié en Chine est un nouveau coronavirus dénommé Covid-19.

2/ Combien de cas en France ?

A ce jour, 17 cas de personnes atteintes ont été diagnostiqués (pour plusieurs centaines d’investigations menées) : 11 ont été déclarées guéries, 4 sont hospitalisées, 2 sont décédées.

Bien évidemment, la situation évolue quotidiennement.

3/ Quels sont les symptômes de l’infection respiratoire provoquée par le Covid-19 ?

En l’état actuel des connaissances, les symptômes principaux sont la fièvre et des signes respiratoires de type toux ou essoufflement.

Dans les cas plus sévères, le patient peut être victime d’un syndrome de détresse respiratoire aigu, d’une insuffisance rénale aiguë, voire d’une défaillance multi-viscérale.

4/ Y a-t-il des personnes à risques pouvant développer une forme grave de la maladie ?

Les personnes âgées, fragiles, qui ont des pathologies chroniques (maladies cardiovasculaires, diabète, détresse respiratoire…) présentent un risque plus élevé.

5/ Quel est le mode de transmission ?

Avec les premiers cas recensés en Chine, l’hypothèse a été formulée d’une maladie transmise initialement par les animaux, mais la transmission interhumaine est aujourd’hui avérée.

La maladie est véhiculée par les postillons (éternuements, toux). On considère donc que des contacts étroits avec une personne malade sont nécessaires pour transmettre la maladie : même lieu de vie, contact direct à moins d’un mètre lors d’une toux, d’un éternuement ou une discussion en l’absence de mesures de protection (masque).

6/ Quelle est le délai d’incubation de la maladie ?

Selon l’état des connaissances actuelles, le délai d’incubation du virus est de 14 jours maximum.

B.Comment prévenir la propagation de la maladie ?

À ce stade, il n’y a pas de recommandation particulière pour la population.

Comme pour l’épisode actuel de grippe saisonnière, les mesures barrières «classiques» (tousser dans son coude, utiliser des mouchoirs à usage unique, se laver régulièrement les mains, porter un masque quand on est contaminé) sont efficaces.

En revanche, pour les personnes revenant d’une «zone à risques» (aujourd’hui : Chine, Singapour, Corée du Sud ou les régions de Lombardie et de Vénétie en Italie), le Ministère des Solidarités et de la Santé rappelle les recommandations suivantes.

Dans les 14 jours suivant le retour :

– Surveillez votre température 2 fois par jour ;

– Surveillez l’apparition de symptômes d’infection respiratoire (toux, difficultés à respirer…) ;

– Portez un masque chirurgical lorsque vous êtes en face d’une autre personne et lorsque vous devez sortir ;

– Lavez-vous les mains régulièrement ou utilisez une solution hydro-alcoolique ;

– Toussez dans votre coude, utilisez des mouchoirs à usage unique ;

– Evitez tout contact avec les personnes fragiles (femmes enceintes, malades chroniques, personnes âgées…) ;

– Evitez de fréquenter des lieux où se trouvent des personnes fragiles (hôpitaux, maternités, structures d’hébergement pour personnes âgées…) ;

– Evitez toute sortie non indispensable (grands rassemblements, restaurants, cinéma…).

– Travailleurs/étudiants : dans la mesure du possible, privilégiez le télétravail et évitez les contacts proches (réunions, ascenseurs, cantine…) ;

– Les enfants, collégiens, lycéens ne doivent pas être envoyés à la crèche, à l’école, au collège ou au lycée, compte tenu de la difficulté à porter un masque toute la journée.

En cas de signes d’infection respiratoire dans les 14 jours suivant le retour :

Contactez le Samu Centre 15 en faisant état des symptômes et du séjour récent dans une «zone à risques».

Evitez tout contact avec votre entourage et conservez votre masque.

Ne vous rendez pas chez votre médecin traitant ou aux urgences afin de prévenir toute contamination potentielle.

Si vous devez voyager, vous êtes invités à consulter le site Conseil aux voyageurs du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

C- Les mesures spécifiques prises par la Ville

1/ Une cellule de veille a été mise en place dès la fin du mois de janvier.

2/ La Ville a mobilisé tous ses moyens de communication (site internet, panneaux lumineux, 3975…) pour relayer les informations et consignes des services de l’Etat (cf. https://www.paris.fr/).

3/ Toutes les crèches et écoles ont été destinataires d’un kit composé d’une affiche des « bons gestes pour l’hiver » et de masques pour les enfants ou les professionnels revenant d’une « zone à risques » (dans l’attente d’une saisine du 15).

4/ Recommandation du maintien à domicile pour les usagers venant de « zones à risques » fréquentant les équipements municipaux.

5/ Mise en place d’un numéro téléphonique dédié pour les directeurs d’établissements scolaires et les responsables éducatifs Ville (REV) pour répondre à leurs interrogations s’agissant de l’accompagnement des enfants revenant d’une « zone à risques ».

6/ Consignes particulières adressées aux EHPAD (résidences retraites médicalisées) et aux structures d’hébergement des personnes handicapées.

7/ Approvisionnement renforcé des établissements municipaux tant en produits d’hygiène (savon, solutions hydro alcooliques) qu’en matériel de protection (masques) en cas de suspicion de cas.

Par ailleurs, des instructions ont été données aux directeurs des écoles et aux équipes d’animation afin de prévenir tout comportement discriminatoire envers les enfants d’origine asiatique.

Nous ne manquerons pas de revenir vers vous en fonction de l’évolution de la situation.

La Mairie de Paris”

Recommandations lavage des mains en cas d'épidémie