Quelques conseils pour randonner avec les Bénines

Le sac à dos : 25-30L suffit pour une randonnée d'une journée...
Choissez-le léger, avec des bretelles matelassées et réglables, un dos respirant (de type filet), des poches extérieures et éventuellement une ceinture. Un protège pluie sera un plus.

Les vêtements : privilégiez les matières techniques...
L’équipement idéal, c’est un t-shirt technique, thermorégulateur, qui absorbe et évacue l’humidité, une polaire et une veste isolante (type Goretex) avec capuche.
Selon la saison, il vous faudra aussi un bonnet ou une casquette, des lunettes de soleil, des gants, un pantalon transformable en short, un sur-pantalon imperméable, un parapluie ou une cape de pluie (utile aussi, s’il ne pleut pas, pour vous asseoir à la pause-repas ou faire la sieste). Un foulard protège la gorge en hiver, la nuque en été. Par temps humide, des guêtres garderont vos chaussettes au sec et empêche les cailloux à entrer dans vos chaussures.
Bien entendu, l’équipement de la parfaite randonneuse n’est pas à acquérir du jour au lendemain. Au fil du temps et en fonction de vos besoins, vous achèterez le matériel qui vous conviendra.

Les chaussures : prenez une pointure de plus...
Si vous randonnez régulièrement, mieux vaut investir dans des chaussures de qualité, légères et confortables, avec amorti et semelle crantée et type Goretex. Essayez-les avec une paire de chaussettes que vous porterez en randonnée. Vos pieds vont gonfler en rando : prenez une pointure de plus. Gardez les chaussures aux pieds un moment dans le magasin et marchez un peu ; elles ne doivent pas être serrées. Pour protéger la peau des frottements, les chaussettes seront choisies avec soin. On peut doubler la chaussette de sport avec une chaussette très fine au contact de la peau mais le mieux c’est les chaussettes en laine. Enfin, ne vous lancez pas dans une 24 Km, 3 chaussures avec des chaussures neuves et protégez-vous avant le départ avec du sparadrap si vous êtes sujette aux ampoules.

La nourriture : prenez un bon petit-déjeuner avant de partir...
Emportez avec vous : une gourde d’un litre d’eau (1.5 l, voire plus, s’il fait très chaud), des barres énergétiques et/ou des fruits secs pour les pauses et le goûter, un vrai repas pour le pique-nique, avec pain, sandwich ou salade de pâtes et légumes, du fromage ou un yaourt et un fruit ou deux (tomates, pêches, bananes etc. seront mises dans une boîte hermétique pour éviter les dégâts !)
Nous ne trouvons pas à chaque fois une boulangerie ouverte sur notre itinéraire : prenez de la nourriture en quantité suffisante pour la journée (en été, il nous arrive de ne rentrer à Paris que vers 19 h 30). Par temps froid, il est bon de prévoir une boisson chaude ou une soupe dans un thermos. Pensez aussi aux couverts, canif et gobelet.
Prenez un sac en plastique qui vous servira de poubelle : ne laissez aucun détritus derrière vous.

Les petits extras : selon vos centres d'intérêt...
Vous pouvez aussi mettre dans votre sac : des jumelles, un livre sur la flore ou les oiseaux, un appareil photo, un carnet de croquis, et n’oubliez votre bonne humeur et votre sourire !

Les tiques : soyez vigilantes...
De mai à septembre, attention aux tiques !
Ces parasites peuvent vous transmettre une maladie grave !
Portez des vêtements couvrants. En rentrant de la randonnée et les 2 jours suivants, soyez vigilantes à toute sensation d’irritation. Vérifiez alors si vous ne trouvez pas une petite chose brune, du style grain de beauté, à l’endroit de cette irritation. Il faut enlever la tique avec prudence (ne pas utiliser d’éther). Consultez rapidement : un traitement antibiotique peut être nécessaire.
Plus d’information sur les tiques

Si vous voulez en savoir plus, n’hésitez pas à poser des questions aux animatrices, qui sont toutes bénévoles, et randonnent pour votre plaisir et le leur. Suivez-les, elles vous emmèneront loin !

Les commentaires sont fermés.